Des joies en pagaille cet hiver. Et quelques bons disques pour le passer au chaud. Si j'ai mis depuis quelques mois la compo, la guitare et la bloguaille en sourdine, je n'en vis pas moins des heures à vous fouailler le ventre. Manque malheureusement, pour le moment, le temps de les raconter.

Semaines dures, formatrices et parfois bouleversantes au collège. Regards d'élèves. De quoi nourrir la voix. Étrange métier que celui de prof, tout en paroles (... et en musique, pourrait-on ajouter, tant le ton est porteur de sens dans nos échanges). La voix, encore.

Et puis il y a surtout, après ma fille, la naissance d'un ti'mec, dans le froid de janvier.

Au moment où j'écris, j'écoute, entre autres merveilles du moment, l'album Sim de Vanessa de Mata. Comme un baume pour adoucir toutes ces heureuses convulsions. C'est Brésil, c'est chantant, et en plus il y a un beau duo avec l'ami Ben Harper.

Autre plaisir ces jours-ci, l'album My little red bag : les chansons archi joyeuses et conviviales, que dis-je, la fête du très funky James Kakande, qui m'avait été conseillé par une certaine Sandrine dans un vieux commentaire. De la gratte, des cuivres, une sacrée voix, et que du rythme.

Enfin, dans la rubrique je me fais plaisir (ou bien je suis le roi des couillons du marketing musical, au choix), je fête les bonheurs de l'hiver au son de la Motown, avec cette compilation de tous les numéros 1 de la fameuse boutique en forme de studio d'enregistrement...